100 ans au service de la vie associative

La fondation

Le FC Courrendlin en 1919Au lendemain de la première guerre mondiale, qui va profondément modifier l’organisation géopolitique de l’Europe et au sortir des événements douloureux de la grève générale en Suisse, les gens ont des envies de progrès social, de modernité, avec la volonté de changements profonds et également le besoin de s’informer et de s’amuser. Grâce aux journaux et aux échanges entre les personnes, la population est au courant de ce qui se passe ailleurs et les nouvelles découvertes, qu’elles soient culturelles ou sportives, vont bien vite procurer quelques émois parmi la population.


C’est dans ce contexte qu’une bande de jeunes gens volontaires et passionnés par le sport va créer, en 1919, le FC Etoile Courrendlin sur Choindez. Cette dénomination qui, aujourd’hui, paraît un peu obsolète a le mérite de rappeler, à celles et ceux qui l’ignorent, que Choindez fait partie du territoire communal de Courrendlin et qu’il est de bon ton que ce nom figure dans cette appellation, car, à l’époque, le site industriel de ce lieu est fort connu et important. De plus, le groupe de fondateurs de cette équipe de football est guidé par M. Gasser, à l’époque instituteur à Choindez et aussi par quelques autres membres qui sont, vraisemblablement pour certains d’entre eux, des collaborateurs de l’usine Von Roll. Dans ces conditions, et compte tenu de l’influence de cette fonderie dans l’environnement social de Courrendlin et des environs, il n’y a rien de plus normal que de voir écrit Choindez dans ce nom d’équipe. En cette année du centenaire, toute notre admiration et notre gratitude vont à ces pionniers du football local pour leur travail et leur projet visionnaire âgé de 100 ans et plus vivant que jamais.

Mais bien vite, soit 2 ans plus tard, dans un souci de simplification et sur demande des autorités supérieures, le FC Etoile Courrendlin sur Choindez devient le FC Courrendlin. Cette perte d’étoile ne fait, en tout cas, pas pâlir l’image du club. Bien au contraire, c’est dans le jeu que, très rapidement, il s’illustre.

Un terrain et la compétition

C’est proche de l’ancienne gare, à l’ouest des voies, que le FC Courrendlin trouve une aire de jeu à sa convenance et qu’il peut participer, dès 1920, au championnat jurassien en obtenant des résultats prometteurs et encourageants. Tout naturellement, et au vu de ses performances, le FC Courrendlin franchit une nouvelle étape dans sa progression en participant au championnat suisse de série C. C’est durant cette période de l’entre-deux-guerres que notre équipe se met en évidence en disputant, déjà, des finales de championnat contre des équipes provenant essentiellement d’Ajoie.

La recherche d’un terrain : une affaire récurrente

Malheureusement, cette embellie au niveau du football courrengeaud va connaître des moments pénibles dès 1938. Le propriétaire du terrain sur lequel s’entraîne et joue le FC Courrendlin décide de ne plus louer cette surface de jeu. Devant une décision aussi importante de priver une société de son « outil de travail », on peut se perdre en conjectures et ainsi échafauder des hypothèses peu convaincantes à propos de ce choix. Il faut tout de même savoir, qu’à cette époque, la situation financière du FC est au plus bas et les caisses sont vides. Donc, il n’y a donc rien d’étonnant à ce que ce bailleur réagisse de la sorte. De plus, avec le déclenchement de la deuxième guerre mondiale, la Confédération va lancer le plan Wahlen en réquisitionnant des terres afin d’intensifier la production de cultures. Ainsi donc, le manque d’argent et l’impossibilité de trouver un nouveau terrain, auront comme conséquences que le FC Courrendlin doit se résoudre à cesser toute activité et toute compétition jusqu’en 1946. Il est tout de même bon de relever ici que, depuis sa création et jusqu’à nos jours, le FC Courrendlin n’a jamais été propriétaire de son aire de jeu et qu’il a toujours été en location. Cette situation a été et est une préoccupation récurrente pour les différentes équipes dirigeantes de la société. D’ailleurs et à ce sujet, il faut encore savoir, qu’en plus du terrain occupé en 1920, le FC déménagea à la route de Vicques, puis à la route de la Balastière. C’est en 1954 qu’il trouve refuge à l’emplacement actuel, le stade du Canal qui sera doté, en 1959, d’un éclairage faisant de Courrendlin, un des premiers villages du Jura où on peut venir assister à des matches en nocturne.

Une renaissance pour de bon

Juste après la drôle de guerre, en 1946 et sous l’impulsion de quelques braves et courageux hommes du village, le club reprend gentiment vie en profitant de ce mouvement de renouveau et de cette volonté de réhabilitation qu’instaure l’armistice avec la fin des combats sur les fronts de ce conflit planétaire. Comme si de rien ne s’était passé, le FC Courrendlin retrouve son terrain à l’ouest des voies à la hauteur de l’ancienne gare. Devant l’engouement grandissant de la jeunesse pour le football, ce sont deux équipes qui vont être inscrites dans le championnat de 4e ligue. Cette belle dynamique pour ce sport fait que le FC Courrendlin devient une équipe performante et raisonnablement ambitieuse. Dès lors et durant plusieurs saisons, notre équipe va mener une lutte serrée contre tous ses adversaires respectifs pour s’assurer une suprématie en 4e ligue et le droit de disputer les finales pour monter en 3e ligue. C’est ce qui fut fait en 1959 avec une promotion à l’échelon supérieur après 7 participations aux différentes finales.

Des hauts et des bas : c’est le sport

En 3e ligue, le FC Courrendlin trouve tout de suite sa place et devient une formation respectée et redoutable. Elle enchaîne les bons résultats et décroche, au cours des années 60, quatre titres de champion de groupe qui lui permettent de disputer les finales pour monter en 2e ligue. Malheureusement, ce sont autant d’échecs avec la défaite la plus mortifiante, en 1969, année du 50e anniversaire du club, à Roggwil après avoir mené à la marque 3 à 1 à vingt minutes du terme de la partie.


Après ces péripéties hautes en couleurs et fortes en émotions, notre FC rentre un peu dans le rang et ne joue plus les premiers rôles. Il faut attendre la fin des années 70 pour assister à de nouveaux matches de finale pour la montée en 2e ligue. Malgré des efforts émérites du comité pour mettre les joueurs dans les meilleures conditions de préparation pour une rencontre importante, avec une mise au vert et des repas en commun, rien n’y fait. Le FC rate, encore une fois, la 2e ligue. La suite est un peu moins glorieuse pour notre équipe qui connaît quelques désillusions avec même des relégations en 4e ligue. Fort heureusement, à ces passages à vide succèdent des ascensions au niveau supérieur. C’est en 2001, enfin, que le FC Courrendlin connaît son heure de gloire en atteignant un objectif, maintes fois raté, la promotion en 2e ligue. Mais, faute peut-être de moyens financiers un peu plus importants, faute aussi à des transferts pas toujours réussis, faute toujours au manque d’installations modernes et pratiques, le FC Courrendlin vit à nouveau une période de doute avec des relégations sportives jusqu’en 4e ligue. Après quelques saisons un peu chaotiques, le club courrengeaud retrouve ses lettres de noblesse et le niveau qui est le sien, aujourd’hui encore, à savoir la 3e ligue en espérant pouvoir apprécier, à nouveau un jour, l’euphorie de jouer dans la catégorie supérieure.

Un centenaire en pleine forme

Aujourd’hui, le FC Courrendlin est fort de 250 membres, joueurs actifs, juniors et membres passifs compris. Trois équipes d’actifs, une en 3e ligue, une autre en 5e ligue et une équipe féminine émanant du Groupement Féminin Vallée (GFV) jouent régulièrement en championnat. Afin de pouvoir engager des équipes juniors dans presque toutes les catégories de jeu, un Groupement Juniors de la Vallée (GJV) a été constitué. Grâce aux compétences et à l’abnégation des responsables et entraîneurs de ce mouvement, des jeunes, issus des rangs juniors, sont enrôlés dans les différentes équipes actives. Quant à l’équipe séniors elle offre la possibilité, aux trentenaires et plus, de se maintenir en forme tout en associant rigueur sportive et évident plaisir.

Première équipe féminine du Jura !

A partir de 1990, dans notre région, quelques filles chaussent timidement les crampons et jouent avec des équipes juniors masculines. Quelques années plus tard, l’AJF autorise la constitution d’équipes féminines et c’est le 1er mai 97 qu’a lieu, chez nous, le premier match mettant aux prises des jeunes filles. Petit à petit, on assiste à la création, çà et là, d’autres équipes où les demoiselles s’affrontent dans des tournois et autres compétitions. C’est ainsi que Courrendlin gagne la coupe jurassienne en 1999. Par la suite, des équipes actives participent au championnat Berne-Jura. Mais le recrutement est difficile et les contingents restent faibles tant et si bien qu’il a fallu, très vite, que plusieurs équipes fusionnent. Dès lors, en 2015, trois clubs, Courroux, Courrendlin et Vicques choisissent d’unir leurs forces en constituant le Groupement Féminin Vallée et aujourd’hui trois équipes féminines, une en 2e ligue, une autre en 3e ligue et une chez les juniors évoluent sous les couleurs de ce groupement.

Le FC Courrendlin

Fort d’environ 250 membres, le FC Courrendlin est représenté, dans les différents championnats, par une équipe en 3e ligue, une autre en 5e ligue, une formation de séniors et des juniors qui jouent au sein du Groupement Junior Vallée. Enfin, des jeunes filles issues du FC sont alignées, régulièrement, avec le Groupement Féminin Vallée. Toute cette activité sportive, toute cette formation et cet encadrement offerts, tout cet immense travail bénévole sont dus principalement à une équipe dirigeante, à des entraîneurs et des responsables compétents et enthousiastes.

© FC Courrendlin 2020 Tous droits réservés

Installation Trax-L

Search

Accès membres FC Courrendlin